Agissons ensemble !

L’AOI, ONG reconnue d’utilité publique, dispose d’une expérience de plus de 30 ans dans des pays aux situations géographiques, politiques et socio-économiques différentes. Elle agit sur une logique de durée, de prévention et de compréhensions mutuelles. Cela se concrétise par des actions reconnues et intégrées dans les politiques de santé nationales et régionales. Lire la suite

La FFO et les Journées de l’Orthodontie, partenaires de l’AOI au Cambodge

La FFO et les Journées de l’Orthodontie sont partenaires de l’AOI.

Cette année,  avec  votre inscription au congrès en faisant un don de 5 € ou plus.  2925€ on été versés pour  soutenir l’hôpital de Bakan  au Cambodge*

Appui à l’amélioration de la qualité des soins à l’hôpital de Bakan

L’AOI est présente au Cambodge depuis 1998 et a soutenu la faculté dentaire de Phnom Penh et le ministère de la santé pour la mise en place de programmes bénéficiant à la santé des populations.Grâce au cofinancement de l’AFD, l’AOI a notamment soutenu l’amélioration de la qualité des soins dans 15 hôpitaux entre 2009 et 2013. Depuis 2014, l’AOI réduit son soutien au Cambodge, mais conserve des liens avec ses partenaires cambodgiens et appsterilisation avantuie régulièrement des projets.

L’hôpital de Bakan est situé dans la province de Pursat, à 200 km de Phnom Penh, il couvre une population de 133200 habitants et a sollicité un appui pour améliorer la qualité des soins.

Le personnel de l’hôpital souhaitait améliorer les standards dans la stérilisation et trois services de soins : la petite chirurgsterilisation apresie, le service dentaire et la maternité.

Malgré une bonne motivation du personnel, la stérilisation centrale et les services était mal agencés, manquaient d’instrumentation et de rangements appropriés posant des risques concernant la transmission d’infections liées aux soins. Un système de lavpetite chirurgie avantage des mains avait  déjà été mis en place et apportait de bons résultats.

L’AOI a été sollicitée par le ministère de la Santé pour soutenir cet hôpital.

A partir  de juillet 2015, des travaux ont été effectués dans la stérilisation centrale, en petite chirurgie et dans le service dentaire  afin de réaménager les locaux, créer des espaces de rangement appropriés. Du matériel  complémentaire a été fourni  en petite chirurgie et dans le service dentaire, permettant ainsi de réaliser des sets par actes pour chaque discipline.

Le ministère de lpetite chirurgie aprèsa santé souhaite continuer à bénéficier du soutien de l’AOI pour pouvoir répondre aux demandes d’hôpitaux ou de centres de santé dont les équipes motivées souhaitent améliorer la qualité de leurs services.

François Courtel
1er Janvier 2016

2 Thèses sur le Cambodge

CIMG0049Évaluation de la formation en OCE des enseignants de la faculté dentaire de Phnom-Penh.

La faculté dentaire de Phnom-Penh souffre d’un manque de formation de ses enseignants. Pour l’odontologie conservatrice et l’endodontie, l’AOI a assuré la mise à niveau des enseignants cambodgiens en partenariat avec l’université d’Auvergne et de Rennes1.

La formation en OCE s’est déroulée de mai 2011 à février 2014 sous la forme de 4 sessions de deux semaines.  Une évaluation de la formation s’est déroulée en avril 2015.  Perrine Bastian et Tévy Cagniart, ont soutenu leur  thèse à l’université de Rennes1 le 10 décembre dernier sur ce sujet.

Elles ont bénéficié d’une bourse de découverte AOI financée par le Conseil départemental de l’Indre et l’URPS Région Centre. Il en ressort pour les enseignants une modification des pratiques et du contenu des enseignements et, pour les étudiants, une acquisition des connaissances des nouvelles techniques endodontiques et restauratrices. Les résultats de la formation sont contrecarrés par le manque de moyens pour le fonctionnement du centre de soins dentaires de la faculté de Phnom-Penh. Une dynamique locale est enclenchée, les enseignants ayant participé à la formation, réalisent eux-mêmes actuellement des actions de formation continue auprès des dentistes cambodgiens, ce qui permet de contourner le manque de moyens de leur institution. 

La Fédération Française d’Orthodontie et les Journées de l’Orthodontie, partenaires de l’AOI

Banner-facebook 2Les Journées de l’Orthodontie auront lieu les 6, 7, 8 et 9 novembre 2015 au Palais des Congrès à Paris.

Nouveauté  pour votre inscription : cette année,  possibilité de soutenir l’AOI au Cambodge* lors de  votre inscription au congrès en faisant un don de 5 € ou plus.

Salle d'attente de l'hôpital de Bakan

Salle d’attente de l’hôpital de Bakan

*La formation du personnel et l’amélioration de la qualité des soins sont les deux axes majeurs des actions entreprises par l’AOI au Cambodge. Un nouvel hôpital, celui de Bakan dans la région de Pursat, a été sélectionné pour que les populations locales bénéficient dans les trois services, maternité, petite chirurgie et dentaire de soins de plus grande qualité.

Merci  à la Commission d’organisation et à vous tous  pour votre contribution au succès de cette opération.

Cambodge : un nouvel hopital sélectionné

(Ouverture) salle d'attenteFormation du personnel et amélioration de la qualité des soins sont les deux axes majeurs des actions entreprises par l’AOI au Cambodge. Un nouvel hôpital, celui de Bakan dans la région de Pursat, a été sélectionné pour que les populations locales bénéficient dans les trois services, maternité, petite chirurgie et dentaire de soins de plus grande qualité.

Article du CDF du 28 mai 2015

Deux étudiantes de la faculté de Rennes au Cambodge

Image4Du  20 au 25 avril, Perrine Bastian et Tevy Cagniart, deux étudiantes de la faculté de Rennes ont réalisé une évaluation de l’action de formation menée de 2010 à 2014 auprès des enseignants en OCE de la faculté de Chirurgie Dentaire de Phnom Penh. Cette formation avait pour objectif de permettre, un enseignement de niveau standard international, tout en s’adaptant aux possibilité locales d’approvisionnement en matériel. Elle a été menée en partenariat avec l’Université d’Auvergne (Dominique Roux) et un enseignant de Rennes1 (Yann Loig Turpin) y a également participé.

Image3L’objectif du travail de ces étudiantes est d’évaluer l’impact de cette formation sur le niveau des étudiants présents dans la clinique de la faculté d’odontologie de Phnom Penh.  A cette fin un questionnaire simple a été construit afin d’évaluer les connaissances de bases des étudiants fréquentant le centre de soins de la faculté de Phnom Penh, une grande partie de ce questionnaire est basée sur la reconnaissance de photos ou schémas des principales notions transmises aux enseignants de Phnom Penh.

Les résultats de ce questionnaire permettront d’évaluer la transmission de ces notions aux étudiants. L’objectif final étant d’aider les enseignants Cambodgiens à améliorer leur enseignement.

Les deux étudiantes bénéficient d’une bourse attribuée par le Conseil Départemental de l’Ordre de l’Indre et de l’URPS  région Centre.

Formation en Radiologie au Cambodge (du 20 au 25 avril)

Image5La  formation  du 20 au 25 avril  réalisée par Yann Loig Turpin (Université Rennes1) vient compléter celle en Odontologie Conservatrice et Endodontie (OCE).

En effet, dans le cadre de la convention entre l’université d’Auvergne et la faculté de Phnom-Penh, cette formation en OCE  a été réalisée sur une durée de huit semaines entre 2011 et 2014,  en collaboration avec l’Université de  Rennes 1. Cette formation théorique et pratique s’est adressée aux enseignants de la faculté de Phnom-Penh et a permis une remise au niveau standard international de collègues cambodgiens. Elle s’est déroulée pour la partie clinique dans les locaux du centre de soins dentaires de la faculté.

Lors des premières sessions de formation les radiographies étaient réalisées dans un local distinct de la clinique d’OCE. Au cours de la dernière, un générateur portable  fourni par la société Vatech a été utilisé, ce qui a permis une très nette amélioration de la qualité des clichés, mais a également soulevé des problèmes de compétences en radiologie de la part des participants à la formation.

Il est apparu clairement que les participants ne réalisaient pas d’angulations correctes, d’une part, parce qu’ils ne disposaient pas d’angulateurs, et d’autre part, par méconnaissance des différentes techniques. Les participants avaient également posé de nombreuses questions sur les risques liés aux radiations ionisantes. Enfin, lors des staffs qui suivaient les séances de soins, l’interprétation des images radiographiques laissait à désirer.

Ainsi l’utilisation du générateur portable dans le centre de soins dentaires de Phnom-Penh mérite d’ être largement optimisée au moins dans le cadre de la clinique d’OCE.

L’ensemble pourrait être intégré dans un projet de Master d’endodontie, qui reste à formaliser avec le doyen de la faculté dentaire de Phnom-Penh.

vatechCette formation est réalisée en partenariat avec la société  Vatech.

Nouvelles de l’AOI au Cambodge

L’année 2014 a été marquée par la fin du co-financement de l’AFD et une réduction du volume des activités soutenues après plus de 15 ans de présence de l’AOI. Les activités mises en place à partir de mi-2014 ont été effectuées principalement sur les fonds propres de l’AOI.

Des vidéos de sensibilisation et de formation sur les risques des infections liées aux soins avaient été réalisées en 2012, elles avaient été largement distribuées. Face a des besoins croissants,  il a été décidé d’en imprimer un  plus grand nombre. L’AOI a soutenu en 2014 l’impression de 1000 DVD supplémentaires distribués dans les universités et services dentaires du pays.

Picture1

L’AOI continue à appuyer les activités du bureau dentaire au ministère de la santé. Deux hôpitaux ont été soutenus fin 2014 dans la province de Battambang (Pailin et Sampaov Loun) : appui pour l’aménagement des bâtiments, l’équipement et  la formation du personnel.

formation du personnel hopitaux

L’AOI a participé à la phase de recherche de fin de projet pilote du programme FIT for school au Cambodge en novembre 2014. Il s’agissait de mesurer l’impact d’un programme de prévention en milieu scolaire incluant le déparasitage, le lavage des mains et le brossage au dentifrice fluoré. Les résultats ont été présentés lors d’une conférence régionale à Bangkok en février 2015. D’autres pays de la région sont également sur la même voie (Laos, Indonésie, Philippines) et  tous souhaitent l’extension des programmes pilotes.

En décembre 2014, dans le cadre des échanges entre pays et programme similaires de l’AOI,  l’équipe du ministère de la santé de Madagascar s’est rendue au Laos et au Cambodge afin d’échanger sur les expérience de mise en place de programmes. Un échange très intéressant en particulier pour l’équipe de Madagascar qui n’était jamais venue dans la région et elle a pu constater le dynamisme des acteurs de santé.

En 2015,  l’AOI continuera de soutenir ses collègues cambodgiens. De nouveaux hôpitaux seront appuyés, une formation dans le domaine radio et une  évaluation de la formation en OC  sont  programmées en avril.

 

 

Voyage d’étude et d’échange d’expériences au Laos et au Cambodge (2/2)

Suite du voyage d’étude et d’échange du 02 au 13 décembre au Laos et au Cambodge réalisé par le Docteur Eva Ranivoharilanteo, Chef de Service de la Santé Mentale et Santé Bucco-Dentaire, Direction de la Lutte contre les Maladies Non Transmissibles de Madagascar et de Mme Eulalie Noeliarisoa, Responsable Suivi et Evaluation au service santé mentale et bucco-dentaire de Madagascar 

Deuxième étape du voyage : le Cambodge

Nous avons été frappées par l’immensité de la ville, les nombreux tuk-tuk et motos qui circulent dans tous les sens. En  dépit d’une mauvaise image, a priori, du Cambodge concernant la sécurité (notamment au travers de reportages sur les enfants des rues), nous avons été agréablement surprises de constater le contraire.

CIMG2692Dès le premier jour, avec François Courtel et l’équipe du Ministère,  nous prenons la route vers la province de Kampong Chhnang  pour voir deux hôpitaux : le premier (hôpital de Prey Chor), est équivalent au centre hospitalier de District à Madagascar, et le deuxième, plus grand, l’hôpital Provincial de Kampong Chhnang.

 

CIMG2715A l’hôpital de Prey Chor, les activités de prévention des infections liées aux soins sont bien appliquées avec le système de stérilisation centrale. Le service de dentisterie enregistre le plus grand nombre de patients pour tout l’ensemble de l’hôpital, cas rare dans notre pays.

 

 

Dans cette même province, nous avons pu observer des activités en milieu scolaire (Aknouwat), appuyées conjointement par le GIZ, le ministère de l’Education, les partenaires du ministère de la Santé, y compris l’AOI. Nous avons noté la forte implication de la communauté, notamment pour la construction de lavabos pour l’hygiène dentaire et des mains.

Nous avons été très étonnées de voir, qu’ici, on forme des infirmiers dentaires qui peuvent exercer et réaliser quelques actes  de dentisterie. Il y a également des tradipraticiens  qui sont autorisés à prendre en charges les maladies bucco-dentaires, chose  encore inacceptable à Madagascar.

CIMG2824Au Ministère de la Santé, les exposés présentés par le Docteur Sithan et Tepirou et leur équipe sur leurs activités, nous ont donné beaucoup d’informations… et d’inspiration. Chacun des huit chirurgiens-dentistes qui composent le service de la santé bucco-dentaire, malgré un volume d’activités considérable, est affecté à un volet précis du programme, bel esprit d’équipe ! Ils ont pu établir un réseau de partenariat et ont pu réaliser diverses activités, supportées par le budget HSSP2 du Ministère. Par exemple, la prévention en milieu scolaire pour les enfants en primaire a bien démarré, même dans les écoles sans lavabo (utilisant des cuvettes plastiques), activité  également vulgarisée dans quatre centres spécialisés pour les enfants handicapés

Dr Tépirou a pu bénéficier d’une formation sur l’analyse du fluor et le service peut assurer lui-même le contrôle qualité du sel, de l’eau de boisson et du dentifrice. Ce qui nous a conduit à penser que si Madagascar en bénéficie, une partie des problèmes  concernant  le contrôle qualité des sources de fluor se résoudrait d’elle-même. Avec l’appui technique et financier de l’AOI, le Cambodge a pu établir une cartographie du fluor et mener les enquêtes nationales sur l’état de santé orale de la population.

Autant de réalisations nous donnent envie de faire plus  à Madagascar !

CIMG2870A la faculté dentaire, l’appui de l’AOI a concerné la formation en matière de lutte contre les infections croisées et l’installation d’une stérilisation centrale. Nous avons été interpellées par la facilité avec laquelle le personnel de la stérilisation a pu se familiariser avec tous les différents types d’instruments (il n’a plus besoin de consulter le livre de numérotage de chaque instrument pour constituer les sets).

Ces échanges, ces rencontres sont enrichissantes. C’est une partie de mon métier que j’aime beaucoup. C’était un périple jalonné de découvertes qui, sûrement apportera sa pierre à l’édifice du développement de la santé bucco-dentaire à Madagascar. Merci à l’AOI !

Phnom Penh, samedi 13 décembre 2014

Docteur Eva Ranivoharilanteo,
Chef de Service de la Santé Mentale et Santé Bucco-Dentaire,
Direction de la Lutte contre les Maladies Non Transmissibles de Madagascar

 

Voyage d’étude et d’échange d’expériences au Laos et au Cambodge (1/2)

Le Docteur Eva Ranivoharilanteo, Chef de Service de la Santé Mentale et Santé Bucco-Dentaire, Direction de la Lutte contre les Maladies Non Transmissibles de Madagascar et Mme Eulalie Noeliarisoa, Responsable Suivi et Evaluation au service santé mentale et bucco-dentaire ont effectué une visite au Laos et Cambodge du 02 au 13 décembre pour un voyage d’étude et d’échanges entre ces pays en matière de santé bucco-dentaire.

Première étape : le Laos

Rencontre avec  le Dr Phat Keugsaneth. Directeur Général  du Département Hygiène et Promotion de la Santé au Ministère de la Santé

Rencontre avec le Dr Phat Keugsaneth. Directeur Général du Département Hygiène et Promotion de la Santé au Ministère de la Santé

Nous sommes accueillies  à l’aéroport par Mr Kongkeo
de l’AOI Laos, toujours disponible et serviable.

L’équipe locale est composée de Stéphanie Cohen, Kongkeo et Manithong,  très dynamique et accueillante.

 

 

 

 

Le mercredi 3CIMG2387 Décembre, nous avons visité la Faculté dentaire de Vientiane. L’appui de  l’AOI pour la Faculté dentaire dans la mise en place de la stérilisation centrale et dotation de fauteuils dentaires a été mis en exergue. Les différents services étaient bien séparés : examen clinique, chirurgie, soins conservateurs, prothèse, pédodontie… mais tous les instruments passent par un seul système de stérilisation. Une très bonne organisation !

Pour  les activités  deCIMG2509 prévention en milieu scolaire, avec le responsable de la GIZ, nous avons  effectué une visite de deux écoles primaires où le  brossage dentaire et le  lavage des mains sont effectués (Fit for School). Nous avons été impressionnées par l’installation de fortune  mise en place, faisant office de lavabo, la bonne coordination des gestes, la synchronisation des enfants pour le brossage dentaire et le lavage des mains sous la direction d’un enfant avec son sifflet.

La visite du centre de santé du Pakton, dans une zone rurale, appuyé par  l’AOI à l’époque: autoclave, fauteuil dentaire a été faite le deuxième jour.  Nous avons noté une propreté remarquable du centre et en particulier de la dentisterie, même s’il ne dispose que de simple équipement.

Visite à l’usine VeunCIMG2559kham salt & Co : nous avons été impressionnées par le fait qu’on peut produire du sel à partir de l’eau souterraine qu’on fait bouillir. Le contrôle qualité est bien maitrisé par le personnel compétent avec du bon matériel.  L’appui de l’AOI pour la fluoration de sel est technique et matériel avec notamment la dotation d’un mélangeur et d’essoreuses. Il est complété par un soutien pour la communication.

CIMG2609La réunion avec Mme Caroline Piquet et Mr Khonesavanh Xaymoungkhoune de l’AFD a permis de présenter les avancées du projet et de souligner l’importance d’une collaboration avec d’autres entités (ONG ou association dentaire locale) pour le projet avec AOI à Madagascar (co-partenaire).

Nous sommes conscientes que Madagascar a beaucoup à faire en matière de prévention des infections liées aux soins (PILS). En matière de fluoration de sel en revanche, le Laos bénéficie de l’absence de rumeur vis-à-vis de sel iodé, source de réticence de la population à Madagascar.

A suivre…

Ventiane, samedi 6 décembre 2014

Docteur Eva Ranivoharilanteo,
Chef de Service de la Santé Mentale et Santé Bucco-Dentaire,
Direction de la Lutte contre les Maladies Non Transmissibles de Madagascar