Laos et Madagascar : deuxième phase de projet 2018 à 2020

Un dossier de cofinancement*  a été introduit auprès de l’AFD  pour une deuxième phase. La réponse du comité de pilotage de l’AFD devrait  être  donnée courant mai  2018.

L’objectif du projet est l’amélioration de la santé orale de la population au Laos et à Madagascar. Dans ces deux pays la prévalence des affections bucco-dentaires est élevée. Au Laos, 72,9% (lao national Survey, 2010-2011) des enfants de 12 ans sont atteints de carie dentaire sur les dents définitives et à Madagascar 60% (Petersen et al ; 2005). Ces pathologies ont un impact sur les individus et les communautés en termes de douleur, de perte de fonctions, de coût et plus généralement de réduction de la qualité de vie. L’enjeu principal de la seconde phase est la poursuite des activités de la phase1 pour l’intégration de la santé bucco-dentaire dans la santé générale, l’appui à la mise en place de stratégies pertinentes concernant la formation, la prévention et la sécurité des soins.

Le projet par son approche transversale entre les deux pays permet des synergies et de capitaliser les acquis en fonction des disparités notamment géographiques, démographiques et organisationnelles. En effet, Madagascar est une grande île de 24 millions d’habitants bénéficiant de conditions climatiques favorables avec de grandes exploitations de sel. Au sein du ministère de la santé un service de santé bucco-dentaire est intégré. Le Laos est un pays enclavé de 7 millions d’habitants, d’une surface égale à environ la moitié de celle de Madagascar, avec des conditions difficiles d’exploitation du sel. Il n’existe pas de représentation bucco-dentaire au sein du ministère. Les situations entre les deux pays ont des points communs : un accès limité au fluor, des risques d’infections nosocomiales élevés, des formations parfois limitées des cadres de la santé.

* Partie 1Partie 2Partie 3Partie 4 Partie 5Partie 6Partie 7Partie 8

 

Des bénévoles pour le réseau social dentaire du val de marne

Pour le réseau Social Dentaire du Val de Marne, l’AOI recherche des praticiens bénévoles (retraités ou en exercice) susceptibles de donner un peu de temps pour renforcer ses activités d’accompagnement à l’accès aux soins.

L’objectif du réseau est de permettre à des personnes en renoncement aux soins dentaires pour des raisons financières et/ou socioculturelles et en situation de vulnérabilité socio-économique de reprendre une démarche de santé dentaire dans des structures de soins de droit commun adaptées aux spécificités de leur situation médico-sociale.

Pour plus d’informations appeler le 01 57 63 99 68

Le Fluor à Madagascar

Utilisation du fluor en santé publique à Madagascar – Rapport de la consultation OMS , 5 – 18 juin 2017 – Christopher Holmgren

La carie dentaire est évitable et la méthode indiscutée et reconnue de prévention est un usage approprié du fluor. Les stratégies les plus les efficaces pour un apport en fluor à la population se font à travers l’eau, le sel, le lait et le dentifrice dont le choix dépend du contexte du pays. Ainsi, à Madagascar, le dentifrice et la fluoration du sel sont à privilégier, chaque méthode ayant ses avantages et ses inconvénients.

Pour les dentifrices fluorés, les deux principaux facteurs à considérer sont l’accessibilité financière et la qualité en termes de niveaux de fluor et d’efficacité. Ce rapport examine ces facteurs en détail, y compris une analyse de situation sur les dentifrices fluorés disponibles à Madagascar à partir des études menées au cours des dernières années. Des recommandations sont faites sur la façon d’améliorer l’accessibilité financière et la qualité du dentifrice fluoré à Madagascar. Un projet de législation est proposé favorable à la production, l’importation, la distribution, le conditionnement et l’étiquetage des dentifrices fluorés répondant aux normes. Des méthodes de contrôle de qualité́ des dentifrices fluorés produits et distribués dans le pays y sont aussi indiquées. Ce projet de législation comprend également des méthodes pour augmenter l’accessibilité financière du dentifrice fluoré, car il est trop élevé pour une grande partie de la population.

La fluoration du sel présente l’avantage d’un coût peu élevé et que la plus grande partie de la population peut en bénéficier. Le programme de fluoration du sel iodé à démarré en 2005 à Madagascar, mais une évaluation de ce programme réalisée entre 2013 et 2014 par OMS a cerné qu’aucun producteur ne produisait du sel iodé et fluoré répondant aux normes. Depuis cette évaluation, des actions concrètes ont été mises en œuvre pour améliorer la situation par rapport à la législation, la production de sel fluoré, le contrôle de qualité, la coordination des interventions, la communication, le financement et l’appui en matériels des acteurs. Des recommandations sont faites concernant ce programme d’iodation et de fluoration du sel à Madagascar en tenant compte des barrières et des opportunités existantes.

Des bagues et des brackets avec Ortho-Clean

Un grand merci à tous les praticiens. En 2017, vous avez adressé 64088 bagues et brackets à Ortho Clean ce qui a permis le versement à l’AOI de 5000 € en soutien aux projets à Madagascar et au Laos. Rappelons également que les bagues et brackets sont envoyés dans les pays en développement et vendus au seul coût du recyclage.

Pour participer en 2018 : envoyez vos bagues et brackets à :

Ortho Clean / Opération AOI    5 Impasse Jeanne d’Arc- Bassins – 35565 Carbon Blanc

Courriel : marc@ortho-clean.com

Un justificatif fiscal sera envoyé par l’AOI en mars 2019

L’énigme et le paradoxe à Madagascar

L’énigme et le paradoxe

De Mireille Razafindrakoto, François Roubaud et Jean-Michel Wachsberger   

IRD Éditions/AFD – Collection : Synthèses – 2017

La situation économique de Madagascar est singulière à plus d’un titre. D’une part, le niveau de vie des Malgaches ne cesse de régresser depuis l’indépendance en 1960, un cas unique pour un pays qui n’a pas connu de conflits majeurs ; d’autre part, à chaque fois que le pays s’est engagé sur la voie de la croissance, celle-ci a été brutalement interrompue par une crise socio-politique, mettant à bas les espoirs qu’elle avait suscités. Pour éclairer ce contexte spécifique, les auteurs décryptent l’« énigme » et le « paradoxe » malgaches en procédant à une lecture d’économie politique dans le temps long et en s’appuyant sur des données statistiques de première main.

La trajectoire du pays est analysée à l’aune des théories du développement. L’identification des rentes et des stratégies d’acteurs, le rôle de la violence, le fonctionnement des institutions, la sociologie des élites malgaches ainsi que le rapport entre les citoyens et le pouvoir sont également parmi les grands thèmes traités dans cette analyse.

En dépit de sa spécificité, Madagascar est emblématique d’une situation commune à de nombreux pays du Nord comme du Sud. La fragilité des coalitions entre élites y nourrit une instabilité systémique d’autant plus grande qu’elle vient se greffer sur un mécontentement populaire préexistant et récurrent, suscité par des distorsions fortes entre améliorations au quotidien et aspirations au développement.

Un ouvrage à la fois documenté et accessible, pour mieux comprendre Madagascar et pour appréhender les différentes dimensions du développement au Sud.

L’AOI aujourd’hui

L’AOI est reconnue d’utilité publique depuis le 1er septembre 2017 par décret du 3 septembre.

Avec plus de 30 ans d’expérience sur le terrain dans des pays à situations différentes (Haïti, Afrique francophone, Asie du sud-est), le positionnement de l’AOI est d’accompagner et de faciliter, l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de stratégies innovantes en santé publique orale.

Un autre aspect est de permettre que le travail en cours se concrétise en actions reconnues et intégrées dans les politiques nationales et régionales de santé des pays concernés. L’AOI travaille dans les domaines de la formation, de la prévention (accès au fluor), de l’accès aux soins, de la sécurité des soins, de la capitalisation

d’expérience et de l’éducation au développement. Elle s’appuie sur des réseaux de compétences internationaux (universités, institutions, ONG, entreprises).

L’AOI a développé en France un programme d’éducation au développement auprès de la

profession dentaire (40 000 chirurgiens–dentistes) et des entreprises du secteur dentaire.

Une recherche de fonds innovante avec les opérations « cabinets solidaires »  et « entreprises partenaires » qui permet à l’association d’augmenter ses fonds propres et ainsi de garantir les engagements dans les cofinancements de projets, d’initier des analyses de situation et d’assurer le suivi des projets une fois les cofinancements terminés. L’AOI a effectué un audit interne qui a débouché sur l’adoption d’un plan stratégique.

L’association compte 380 adhérents et 1500 donateurs. Le conseil d’administration est composé de 15 membres. L’association est membre de l’Association dentaire française (ADF), du CRID, du F3E, de Coordination sud et du INGO Network au Laos.

Promotion de la santé

Comprendre et agir dans le monde francophone
avril 2017

« La promotion de la santé est un des piliers de la santé publique. Pourtant, au regard des enjeux, elle est insuffisamment développée et étonnamment peu enseignée. Les ouvrages francophones sont rares ; celui-ci est d’autant plus précieux. » (Extrait de la préface de François Bourdillon)

Ce manuel pédagogique présente l’essentiel des savoirs en promotion de la santé : définitions, principaux concepts, principes et théories, connaissances et outils clés pour appréhender, planifier, mettre en œuvre et évaluer des projets en promotion de la santé. Structuré comme une série de cours spécifiques, il a été pensé et construit sur la base de compétences clés en promotion de la santé et s’appuie sur la riche expérience de chercheurs et professionnels internationaux (France, Belgique, Suisse, Canada, pays d’Afrique francophone) afin de mieux comprendre les pratiques et de valoriser les outils existants et émergents.

Premier manuel de référence en français permettant de jeter un regard sur la diversité des approches et les enjeux de la promotion de la santé, dans le monde francophone, il répond aux besoins théoriques et pratiques des étudiants et des professionnels du secteur et constitue un livre de référence pour les enseignants et chercheurs.

En avril, avec GACD des entreprises s’engagent

NOUVEAU ! Commandez directement sur le site  GACD  avec  le partenaire du mois

GACD et des entreprises partenaires s’engagent pour améliorer la sécurité des soins à Madagascar

Les fonds recueillis sont dédiés à l’amélioration de la sécurité des soins dans les services de petite chirurgie, maternité et dentaires dans 9 formations sanitaires à Madagascar.

Dans le catalogue GACD d’avril,        SUN MEDICAL est le partenaire du mois.

10% du prix seront reversés à l’AOI. Merci à tous.

Bourses de découverte 2018 : c’est parti

Vous êtes étudiants en 5ème, 6ème année, en master ou venez de passer votre thèse, deux nouvelles bourses de découverte à Madagascar seront attribuées cette année avec le concours  de l’URPS région centre et en partenariat avec  l’UNECD.

Une occasion unique  pour  :

  • Se sensibiliser aux problématiques des pays en développement,
  • Découvrir le travail quotidien de l’équipe dentaire au ministère de la Santé,
  • Appréhender la démarche d’une ONG de développement sur le terrain,
  • Au retour : faire part de son expérience aux étudiants et lors du congrès de l’ADF, sensibiliser  5 confrères  à devenir « cabinet partenaire ».

Pour postuler, envoyer lettre de motivation et CV avant le 15 juin.

Attention : participer à la bourse vous engage à votre retour à partager votre expérience dans votre faculté et auprès de confrères !

Pour toute information : contact@aoi-fr.org ou 01 57 63 99 68