Laos : de la connaissance à la pratique / Article

L’AOI appuie le ministère de la Santé au Laos pour l’amélioration de la qualité des services de santé. Des échanges ont eu lieu en 2018 et 2019 afin de préparer un appui au programme national de sécurité des soins. Ce volet fait partie du projet entre le Laos et Madagascar cofinancé par l’AFD (Agence Française de Développement). Plusieurs missions ont été réalisées afin de finaliser l’approche concernant l’appui à la formation initiale et aux hôpitaux de district.

Lire l’article

Agissons ensemble !

L’AOI, ONG reconnue d’utilité publique, dispose d’une expérience de plus de 30 ans dans des pays aux situations géographiques, politiques et socio-économiques différentes. Elle agit sur une logique de durée, de prévention et de compréhensions mutuelles. Cela se concrétise par des actions reconnues et intégrées dans les politiques de santé nationales et régionales. Lire la suite

Assemblée Générale à Nancy – 15 et 16 juin 2018

Nous vous invitons à  l’Assemblée Générale Ordinaire se tiendra :

vendredi 15 et samedi 16 juin 2018
UFR Odontologie
Avenue Docteur Heydenreich
54000 NANCY

Nous y serons reçus par le Doyen Jean-Marc Martrette. Nous aurons aussi le plaisir d’accueillir cette année Désiré Razafindrazaka, Directeur de COEF Ressources et représentant d’AOI à Madagascar.
Nous nous retrouverons dès le vendredi à 14h pour échanger sur :

  • Les enjeux et les perspectives de la seconde phase du projet Laos-Madagascar compte tenu du contexte du pays,
  • L’implication du département de santé publique de la faculté de Nancy dans des actions de terrain en Lorraine,
  • L’Education en santé orale des personnes âgées,
  • Le projet d’optionnel humanitaire à Nancy,
  • L’UNECD à l’international,
  • La teneur en fluor des eaux de boisson à Madagascar.

Le samedi, en introduction à l’Assemblée Générale, Désiré Razafindrazaka nous fera mieux comprendre la fragilité de Madagascar.
Une visite guidée conviviale Art Nouveau organisée par l’Office du tourisme entre la Brasserie Excelsior et la maison du musée de l’école de Nancy clôturera ces deux jours.

Vous trouverez là le programme des deux journées.

PS : N’oubliez pas de renouveler votre adhésion 2018.

Pour toute information complémentaire  : contacter Y. DIPAMA au 01 57 63 99 68.

Nous espérons avoir le plaisir de vous retrouver à Nancy le vendredi 15 juin prochain.

 

Amicalement,
Hubert WEIL
Président

Pensez à renouveler votre adhésion 2018.

Madagascar et Laos : Financement de 781 200 € par l’AFD

Le comité de l’AFD  du mardi 15 mai  a  donné son accord pour le financement de la deuxième phase du projet au Laos et Madagascar à hauteur de  781 200€.

Dans ces deux pays la prévalence des affections bucco-dentaires est élevée. Au Laos, 72,9% (lao national Survey, 2010-2011) des enfants de 12 ans sont atteints de carie dentaire sur les dents définitives et à Madagascar 60% (Petersen et al ; 2005). Ces pathologies ont un impact sur les individus et les communautés en termes de douleur, de perte de fonctions, de coût et plus généralement de réduction de la qualité de vie. L’enjeu principal de la seconde phase est la poursuite des activités de la phase1 pour l’intégration de la santé bucco-dentaire dans la santé générale, l’appui à la mise en place de stratégies pertinentes concernant la formation, la prévention et la sécurité des soins.

Le projet par son approche transversale entre les deux pays permet des synergies et de capitaliser les acquis en fonction des disparités notamment géographiques, démographiques et organisationnelles. En effet, Madagascar est une grande île de 24 millions d’habitants bénéficiant de conditions climatiques favorables avec de grandes exploitations de sel. Au sein du ministère de la santé un service de santé bucco-dentaire est intégré. Le Laos est un pays enclavé de 7 millions d’habitants, d’une surface égale à environ la moitié de celle de Madagascar, avec des conditions difficiles d’exploitation du sel. Il n’existe pas de représentation bucco-dentaire au sein du ministère. Les situations entre les deux pays ont des points communs : un accès limité au fluor, des risques d’infections nosocomiales élevés, des formations parfois limitées des cadres de la santé.

* Partie 1Partie 2Partie 3Partie 4 Partie 5Partie 6Partie 7Partie 8

 

L’AOI aujourd’hui

L’AOI est reconnue d’utilité publique depuis le 1er septembre 2017 par décret du 3 septembre.

Avec plus de 30 ans d’expérience sur le terrain dans des pays à situations différentes (Haïti, Afrique francophone, Asie du sud-est), le positionnement de l’AOI est d’accompagner et de faciliter, l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de stratégies innovantes en santé publique orale.

Un autre aspect est de permettre que le travail en cours se concrétise en actions reconnues et intégrées dans les politiques nationales et régionales de santé des pays concernés. L’AOI travaille dans les domaines de la formation, de la prévention (accès au fluor), de l’accès aux soins, de la sécurité des soins, de la capitalisation

d’expérience et de l’éducation au développement. Elle s’appuie sur des réseaux de compétences internationaux (universités, institutions, ONG, entreprises).

L’AOI a développé en France un programme d’éducation au développement auprès de la

profession dentaire (40 000 chirurgiens–dentistes) et des entreprises du secteur dentaire.

Une recherche de fonds innovante avec les opérations « cabinets solidaires »  et « entreprises partenaires » qui permet à l’association d’augmenter ses fonds propres et ainsi de garantir les engagements dans les cofinancements de projets, d’initier des analyses de situation et d’assurer le suivi des projets une fois les cofinancements terminés. L’AOI a effectué un audit interne qui a débouché sur l’adoption d’un plan stratégique.

L’association compte 380 adhérents et 1500 donateurs. Le conseil d’administration est composé de 15 membres. L’association est membre de l’Association dentaire française (ADF), du CRID, du F3E, de Coordination sud et du INGO Network au Laos.

Les ONG au Laos

Vientiane, le 15 mars  – Stéphanie Cohen, Représentante AOI au Laos a participé le mois dernier à la « 3eme conférence nationale sur la coopération entre le gouvernement Lao et les ONG internationales ». Le Ministère des Affaires Etrangères Lao avait appelé les ONG à participer ainsi que les associations de la société civile locale ou NPA (Non-Profit Associations).

La société civile au Laos est encore très peu développée et extrêmement fragile. Les associations sont contrôlées par le gouvernement et la reconnaissance officielle d’une association par le gouvernement (lui donnant le droit d’opérer) est un processus long et complexe. Actuellement environ 80 NPA sont légalement autorisées à travailler ou en attente d’autorisation au Laos.

Mr Thongphane Savanphet, Vice-ministre des affaires Etrangères a rappelé que depuis 2015, 313 projets d’ONG internationales ont été approuvés par le gouvernement pour un budget total de plus de 376 millions de dollars. Parmi ces actions, 24% sont du domaine de la santé, 24% du domaine de l’éducation et 17% du domaine agricole. Aujourd’hui, 159 ONG travaillent au Laos.

Au cours de la conférence, différents vice-ministres et gouverneurs de provinces ont rappelé l’importance de la coopération du Laos avec la société civile pour lutter contre la pauvreté, tout en relevant également les difficultés existant de manière récurrente avec les ONGs internationales.

Par exemple, les rapports d’activités sont trop rarement envoyés aux ministères concernés et au MAE Laotien (comme exigé); également, le gouvernement déplore que certaines ONG ne réalisent pas suffisamment d’évaluations de leur projet comme il se doit (inscrit dans le MOU comme étant une responsabilité du ministère de tutelle et de l’ONG, annuellement. Dans la réalité l’ONG se doit d’organiser et de financer toutes les missions d’évaluation sans quoi il ne se passe rien).

Au final, si de leur côté les ONG déplorent les longueurs administratives et le peu de répondant souvent ressenti de la part de leurs partenaires gouvernementaux, ainsi que leur incompréhension concernant le fonctionnement des ONG, les responsables du gouvernement eux déplorent le manque de sérieux de certaines ONG qui ne suivent pas à la lettre les derniers décrets régissant le travail des ONG au Laos.

Il semble que dans le futur un contrôle plus important sera mis en place, afin que les ONG assurent leurs obligations notamment en termes de niveau de détail de leur projet et activités, de rapports au gouvernement et de communication au sujet de tout changement dans le projet ou budget. Egalement un contrôle beaucoup plus serré sera fait concernant les experts, consultants, stagiaires et volontaires travaillant dans les ONG (qui doivent être déclarés et obtenir un permis de travail/visa pour travailler en toute légalité).

Stéphanie COHEN

Country Representative

AOI Laos

Evaluation du projet d’appui au développement de la santé orale au Laos et à Madagascar

Article Le Chirurgien-dentiste de France – 1er mars 2018 

20170504_153054Dans un article paru dans le Chirurgien-dentiste de France le 1er mars 2018, le Dr Hubert Barrenes fait le point sur l’évaluation qu’il a menée du projet d’appui au développement de la santé orale au Laos et à Madagascar à la demande de l’AOI en partenariat avec le F3E.

Lire l’article

Les rendez-vous au Congrès de l’ADF

ADF-2017_283x280Invitation

Palais des Congrès – Porte Maillot
Jeudi 30 novembre 2017 de 9h30 à 12h30 – Salle 353

L’AOI et le F3E, vous invitent à la restitution finale de l’évaluation externe du projet « Appui au développement intégré de la santé bucco-dentaire au Laos et à Madagascar », cofinancé par l’Agence Française de Développement et le Conseil Régional d’Île-de-France. Au cours de cette séance, les modalités de partenariat et d’intervention seront analysées, discutées et mises en perspective.

 Appui à la santé orale au Laos et à Madagascar : où en sommes-nous ?

Sous la présidence  de E.Ranivoharilanto, Chef du Service de la Santé Oculaire, Auditive et  Bucco-Dentaire à Madagascar et de B.Varenne – Responsable du programme de santé orale à l’OMS

Introduction B.Pellat – AOI                                                                                                – Les résultats de l’évaluation du projet après 4 ans d’action H. Barennes – Consultant
L’accès au fluor à Madagascar C. Holmgren – Expert en santé publique
La 2eme phase  du projet 2017/2020 Y. Dipama  / L Razafimamonjy  – AOI
L’AFD partenaire technique  et financier de l’AOI F. Llorens – AFD
Le F3e : un accompagnement pour améliorer les pratiques V. Gautier  – F3e
Bourses de découverte : retour d’expérience  L. Maladry / C. Balazard – Lauréats de la bourse de découverte

Pendant toute la durée du Congrès, nous vous attendons sur le stand AOI 1P27 (niveau 1)

A très bientôt

Hubert Weil – Président

120_logoiledefrancecopielogo-AOI-v2-web-HD RUPLogo_AFD_2016f3e logo