L’énigme et le paradoxe à Madagascar

L’énigme et le paradoxe

De Mireille Razafindrakoto, François Roubaud et Jean-Michel Wachsberger   

IRD Éditions/AFD – Collection : Synthèses – 2017

La situation économique de Madagascar est singulière à plus d’un titre. D’une part, le niveau de vie des Malgaches ne cesse de régresser depuis l’indépendance en 1960, un cas unique pour un pays qui n’a pas connu de conflits majeurs ; d’autre part, à chaque fois que le pays s’est engagé sur la voie de la croissance, celle-ci a été brutalement interrompue par une crise socio-politique, mettant à bas les espoirs qu’elle avait suscités. Pour éclairer ce contexte spécifique, les auteurs décryptent l’« énigme » et le « paradoxe » malgaches en procédant à une lecture d’économie politique dans le temps long et en s’appuyant sur des données statistiques de première main.

La trajectoire du pays est analysée à l’aune des théories du développement. L’identification des rentes et des stratégies d’acteurs, le rôle de la violence, le fonctionnement des institutions, la sociologie des élites malgaches ainsi que le rapport entre les citoyens et le pouvoir sont également parmi les grands thèmes traités dans cette analyse.

En dépit de sa spécificité, Madagascar est emblématique d’une situation commune à de nombreux pays du Nord comme du Sud. La fragilité des coalitions entre élites y nourrit une instabilité systémique d’autant plus grande qu’elle vient se greffer sur un mécontentement populaire préexistant et récurrent, suscité par des distorsions fortes entre améliorations au quotidien et aspirations au développement.

Un ouvrage à la fois documenté et accessible, pour mieux comprendre Madagascar et pour appréhender les différentes dimensions du développement au Sud.

L’AOI aujourd’hui

L’AOI est reconnue d’utilité publique depuis le 1er septembre 2017 par décret du 3 septembre.

Avec plus de 30 ans d’expérience sur le terrain dans des pays à situations différentes (Haïti, Afrique francophone, Asie du sud-est), le positionnement de l’AOI est d’accompagner et de faciliter, l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation de stratégies innovantes en santé publique orale.

Un autre aspect est de permettre que le travail en cours se concrétise en actions reconnues et intégrées dans les politiques nationales et régionales de santé des pays concernés. L’AOI travaille dans les domaines de la formation, de la prévention (accès au fluor), de l’accès aux soins, de la sécurité des soins, de la capitalisation

d’expérience et de l’éducation au développement. Elle s’appuie sur des réseaux de compétences internationaux (universités, institutions, ONG, entreprises).

L’AOI a développé en France un programme d’éducation au développement auprès de la

profession dentaire (40 000 chirurgiens–dentistes) et des entreprises du secteur dentaire.

Une recherche de fonds innovante avec les opérations « cabinets solidaires »  et « entreprises partenaires » qui permet à l’association d’augmenter ses fonds propres et ainsi de garantir les engagements dans les cofinancements de projets, d’initier des analyses de situation et d’assurer le suivi des projets une fois les cofinancements terminés. L’AOI a effectué un audit interne qui a débouché sur l’adoption d’un plan stratégique.

L’association compte 380 adhérents et 1500 donateurs. Le conseil d’administration est composé de 15 membres. L’association est membre de l’Association dentaire française (ADF), du CRID, du F3E, de Coordination sud et du INGO Network au Laos.

Promotion de la santé

Comprendre et agir dans le monde francophone
avril 2017

« La promotion de la santé est un des piliers de la santé publique. Pourtant, au regard des enjeux, elle est insuffisamment développée et étonnamment peu enseignée. Les ouvrages francophones sont rares ; celui-ci est d’autant plus précieux. » (Extrait de la préface de François Bourdillon)

Ce manuel pédagogique présente l’essentiel des savoirs en promotion de la santé : définitions, principaux concepts, principes et théories, connaissances et outils clés pour appréhender, planifier, mettre en œuvre et évaluer des projets en promotion de la santé. Structuré comme une série de cours spécifiques, il a été pensé et construit sur la base de compétences clés en promotion de la santé et s’appuie sur la riche expérience de chercheurs et professionnels internationaux (France, Belgique, Suisse, Canada, pays d’Afrique francophone) afin de mieux comprendre les pratiques et de valoriser les outils existants et émergents.

Premier manuel de référence en français permettant de jeter un regard sur la diversité des approches et les enjeux de la promotion de la santé, dans le monde francophone, il répond aux besoins théoriques et pratiques des étudiants et des professionnels du secteur et constitue un livre de référence pour les enseignants et chercheurs.

Partenariat avec GACD

NOUVEAU ! Commandez directement sur le site  GACD  avec  le partenaire du mois

GACD et des entreprises partenaires s’engagent pour améliorer la sécurité des soins à Madagascar

Les fonds recueillis sont dédiés à l’amélioration de la sécurité des soins dans les services de petite chirurgie, maternité et dentaires dans 9 formations sanitaires à Madagascar.

Dans le catalogue GACD de mars, 3M est le partenaire du mois.

10% du prix seront reversés à l’AOI. Merci à tous.

Bourses de découverte 2018 : c’est parti

Vous êtes étudiants en 5ème, 6ème année, en master ou venez de passer votre thèse, deux nouvelles bourses de découverte à Madagascar seront attribuées cette année avec le concours  de l’URPS région centre et en partenariat avec  l’UNECD.

Une occasion unique  pour  :

  • Se sensibiliser aux problématiques des pays en développement,
  • Découvrir le travail quotidien de l’équipe dentaire au ministère de la Santé,
  • Appréhender la démarche d’une ONG de développement sur le terrain,
  • Au retour : faire part de son expérience aux étudiants et lors du congrès de l’ADF, sensibiliser  5 confrères  à devenir « cabinet partenaire ».

Pour postuler, envoyer lettre de motivation et CV avant le 15 juin.

Attention : participer à la bourse vous engage à votre retour à partager votre expérience dans votre faculté et auprès de confrères !

Pour toute information : contact@aoi-fr.org ou 01 57 63 99 68

Les ONG au Laos

Vientiane, le 15 mars  – Stéphanie Cohen, Représentante AOI au Laos a participé le mois dernier à la « 3eme conférence nationale sur la coopération entre le gouvernement Lao et les ONG internationales ». Le Ministère des Affaires Etrangères Lao avait appelé les ONG à participer ainsi que les associations de la société civile locale ou NPA (Non-Profit Associations).

La société civile au Laos est encore très peu développée et extrêmement fragile. Les associations sont contrôlées par le gouvernement et la reconnaissance officielle d’une association par le gouvernement (lui donnant le droit d’opérer) est un processus long et complexe. Actuellement environ 80 NPA sont légalement autorisées à travailler ou en attente d’autorisation au Laos.

Mr Thongphane Savanphet, Vice-ministre des affaires Etrangères a rappelé que depuis 2015, 313 projets d’ONG internationales ont été approuvés par le gouvernement pour un budget total de plus de 376 millions de dollars. Parmi ces actions, 24% sont du domaine de la santé, 24% du domaine de l’éducation et 17% du domaine agricole. Aujourd’hui, 159 ONG travaillent au Laos.

Au cours de la conférence, différents vice-ministres et gouverneurs de provinces ont rappelé l’importance de la coopération du Laos avec la société civile pour lutter contre la pauvreté, tout en relevant également les difficultés existant de manière récurrente avec les ONGs internationales.

Par exemple, les rapports d’activités sont trop rarement envoyés aux ministères concernés et au MAE Laotien (comme exigé); également, le gouvernement déplore que certaines ONG ne réalisent pas suffisamment d’évaluations de leur projet comme il se doit (inscrit dans le MOU comme étant une responsabilité du ministère de tutelle et de l’ONG, annuellement. Dans la réalité l’ONG se doit d’organiser et de financer toutes les missions d’évaluation sans quoi il ne se passe rien).

Au final, si de leur côté les ONG déplorent les longueurs administratives et le peu de répondant souvent ressenti de la part de leurs partenaires gouvernementaux, ainsi que leur incompréhension concernant le fonctionnement des ONG, les responsables du gouvernement eux déplorent le manque de sérieux de certaines ONG qui ne suivent pas à la lettre les derniers décrets régissant le travail des ONG au Laos.

Il semble que dans le futur un contrôle plus important sera mis en place, afin que les ONG assurent leurs obligations notamment en termes de niveau de détail de leur projet et activités, de rapports au gouvernement et de communication au sujet de tout changement dans le projet ou budget. Egalement un contrôle beaucoup plus serré sera fait concernant les experts, consultants, stagiaires et volontaires travaillant dans les ONG (qui doivent être déclarés et obtenir un permis de travail/visa pour travailler en toute légalité).

Stéphanie COHEN

Country Representative

AOI Laos

Les rendez-vous au Congrès de l’ADF

ADF-2017_283x280Invitation

Palais des Congrès – Porte Maillot
Jeudi 30 novembre 2017 de 9h30 à 12h30 – Salle 353

L’AOI et le F3E, vous invitent à la restitution finale de l’évaluation externe du projet « Appui au développement intégré de la santé bucco-dentaire au Laos et à Madagascar », cofinancé par l’Agence Française de Développement et le Conseil Régional d’Île-de-France. Au cours de cette séance, les modalités de partenariat et d’intervention seront analysées, discutées et mises en perspective.

 Appui à la santé orale au Laos et à Madagascar : où en sommes-nous ?

Sous la présidence  de E.Ranivoharilanto, Chef du Service de la Santé Oculaire, Auditive et  Bucco-Dentaire à Madagascar et de B.Varenne – Responsable du programme de santé orale à l’OMS

Introduction B.Pellat – AOI                                                                                                – Les résultats de l’évaluation du projet après 4 ans d’action H. Barennes – Consultant
L’accès au fluor à Madagascar C. Holmgren – Expert en santé publique
La 2eme phase  du projet 2017/2020 Y. Dipama  / L Razafimamonjy  – AOI
L’AFD partenaire technique  et financier de l’AOI F. Llorens – AFD
Le F3e : un accompagnement pour améliorer les pratiques V. Gautier  – F3e
Bourses de découverte : retour d’expérience  L. Maladry / C. Balazard – Lauréats de la bourse de découverte

Pendant toute la durée du Congrès, nous vous attendons sur le stand AOI 1P27 (niveau 1)

A très bientôt

Hubert Weil – Président

120_logoiledefrancecopielogo-AOI-v2-web-HD RUPLogo_AFD_2016f3e logo

Madagascar : une journée d’enquête sur la fluorose dentaire dans le sud

Dans le  cadbourse 2017re de la  bourse de découverte,   j’ai participé avec Caroline Balazard à une enquête dans le sud de Madagascar avec l’équipe du ministère de la santé. Elle fait suite à une  étude nationale sur la teneur en fluor des eaux de boisson qui  en a révélé des dosages importants dans cette zone.  L’objectif était donc de  vérifier  si cela se traduisait par des fluoroses dentaires.

Journée type enquête fluorose

L’organisation pour le recrutement des personnes sujettes de l’enquête se fait directement en parlant avec le médecin chef, le chef de fokontany (hameau dépendant d’une source) ou l’agent communautaire sur place. Quand le fokontany est éloigné du lieu d’organisation à l’instant donné, l’organisation se fait par téléphone.

La personne sollicitée prévient sa communauté et s’engage à nous présenter 25 à 35 personnes pour le besoin de l’enquête, ainsi quand nous arrivons sur place, un groupe et son représentant sont déjà présents.

enquete 1Nous demandons trois à quatre chaises, une table et une quantité d’eau suffisante pour remplir les bacs de décontamination et de rinçage des écarteurs.

Nous installons sur la table les bacs précités, les gants, les masques, la solution hydro alcoolique, les écarteurs et les brosses à dents. Une poubelle à clapet est positionnée à l’endroit le plus approprié. L’examen est effectué en blouse blanche.

enquete 2 enquête 3 enquête 4Le docteur du ministère délégué pour l’enquête pose les questions permettant de remplir la fiche type OMS et oriente le « patient » vers un deuxième docteur qui procède à l’examen des arcades. Des écarteurs sont placés en bouche. En cas de fluorose, un troisième docteur prend une photographie de l’arcade ainsi découverte. L’avis du troisième docteur en charge de l’iconographie est sollicité pour confirmer le score de Dean à noter sur la fiche.

Le patient se voit remettre une brosse à dent.  Quand une pause est possible il est alors possible de montrer la technique de brossage à l’ensemble des personnes présentes.

L’opération est reproduite le nombre de fois nécessaire à l’obtention d’un échantillon signifiant.

Les écarteurs sont décontaminés dans le premier bac, rincés dans le second puis séchés à l’aide de serviettes en papier. L’eau souillée est renversée au sol à l’endroit indiqué par les habitants. Les déchets type serviette, masques et gants sont laissés à la communauté qui les incinèrent (quelques gants finiront néanmoins en matériaux de construction pour lance pierre, « fléchettes » des enfants).

Nous remercions les personnes une dernière fois et saluons le responsable présent auquel nous demandons la localisation de la source dont dépendent les personnes du lieu. Nous prélevons l’eau, notons les références sur la bouteille. Ces échantillons seront analysés au laboratoire d »Antananarivo et en France pour double analyse.

L’ensemble de l’opération prend 2 à 3 heures.

Cette opération d’enquête pour une trentaine de personnes peut être reproduite jusqu’à trois fois dans la journée en l’absence de déplacement important.

Louis Maladry –  Septembre 2017

Laos et Madagascar : évaluer pour améliorer les pratiques

IMG_0588L’AOI  a lancé avec le F3e l’évaluation externe du projet d’appui au développement intégré de la santé bucco-dentaire au Laos et à Madagascar. Hubert Barennes a mené cette évaluation qui a débuté à Madagascar le 27 avril. Elle s’est poursuivie au Laos à partir du 17 mai. Le restitution provisoire a eu lieu le mardi 18 juillet et sera suivie d’une restitution définitive le 30 novembre.

 

ADF-2017_283x280A noter dès maintenant sur votre agenda :

Les résultats de l’évaluation  ainsi que les orientations de la phase 2 du projet Laos et Madagascar seront présentés lors de la séance organisée par l’AOI au Congrès  de l’ADF  qui se déroulera Porte Maillot à Paris  le jeudi 30 novembre prochain de  9h30 à 12h30 – salle 353

(informations: 01 57 63 99 68)

 

Cette évaluation constitue une opportunité pour améliorer les pratiques (modalités de partenariat et de travail, stratégie d’intervention, adaptation des activités, des méthodes et des outils de travail en fonction des résultats) autant pour l’AOI que pour ses partenaires. Elle fait le point sur l’approche transversale de l’appui au développement intégré de la santé bucco-dentaire entre le Laos et Madagascar. Elle porte sur l’atteinte des objectifs du programme à travers des critères de pertinence, d’efficacité et de pérennité de la démarche en dégageant des recommandations pour la mise en œuvre, la reproductibilité et la pérennité. Sont aussi analysés le processus, les stratégies, la démarche d’intervention et le changement auquel le projet contribue.

IMG_4048Les résultats attendus de cette évaluation sont :

– Analyse et comparaison des résultats du projet dans les deux pays en tenant compte des points forts et des difficultés de mise en œuvre,

– Analyse de la contribution des échanges inter-pays à la résolution des difficultés rencontrées,

– Analyse des partenariats, des types d’assistance technique et du renforcement de la société civile,

– Analyse des facteurs de pérennité,

– Recommandations argumentées sur la base de l’évaluation et des bases factuelles en vue des prises de décisions et des choix stratégiques ultérieurs,

Amélioration des pratiques dans la conduite de projet de terrain, de capitalisation et de diffusion,

– Contribution à la préparation de la seconde phase du projet.

 

Etudiants : 2 Bourses pour Madagascar

bourse 2017Etudiants, partez sur le terrain !

Cette année encore deux bourses*, destinées aux étudiants de 4e, 5e, 6e année et internat, sont attribuées par l’URPS Centre et le Conseil de l’Ordre de l’Indre pour un séjour d’un mois à Madagascar au printemps/été 2017.

Une occasion unique  pour  :

  • Se sensibiliser aux problématiques des pays en développement,
  • Découvrir le travail quotidien de l’équipe dentaire au ministère de la Santé,
  • Découvrir l’offre de soins dans les hôpitaux de province et un programme de prévention en zone rurale,
  • Appréhender la démarche d’une ONG de développement sur le terrain,
  • Au retour : faire part de son expérience aux étudiants et lors du congrès de l’ADF, sensibiliser  5 confrères  à devenir « cabinet partenaire ».

Pour toute information: contact@aoi-fr.org ou 01 57 63 99 68

Sélection sur lettre de motivation à faire parvenir par courriel avant le 15 juin 2017 à : indre@oncd.org et contact@aoi-fr.org

*montant par bourse de 2000 € couvrant le déplacement, les frais de nourriture et le logement sur place.